7 fois par terre, 8 fois debout

Je suis très heureux d’inaugurer la nouvelle rubrique “Arts martiaux” avec mon ami JP.
16 ans à s’échanger des gnons sur un tatami, ça forge une relation, c’est sûr.

JP Superfoot

Comme une image vaut mille mots, je vais laisser parler la vidéo pour moi.
Mais je voudrai quand même introduire le sujet en expliquant brièvement ma vision du karaté.

A l’âge de 25 ans, il n’était pas facile de contenir les montées de sève régulières qui me prenaient.
L’impatience, la colère facile, la perte de contrôle sur les évènements, je ressentais tout cela avec amertume.

Ainsi c’est l’envie de reprendre le contrôle sur mes émotions qui m’a guidé la première fois que j’ai poussé la porte du club de karaté de ma ville.
Et pas spécialement l’envie de me bagarrer.

C’est ensuite, avec la pratique, chemin faisant, qu’est venu le plaisir corporel, l’épanouissement physique. 
C’est sans doute le propre des arts martiaux de nous mettre dans cet état où l’on sent au plus haut point l’union du Corps et de l’Esprit. 
En réalité intimement liés, on ne peut développer l’un en négligeant l’autre.
Si on est bien dans son corps, on est bien dans sa tête, etvice versa, c’est aussi simple que cela.

Un autre aspect très positif des arts martiaux pour moi est le principe de transmission. Contrairement à la plupart des autres sports, nous sommes très souvent en relation d’échange avec d’autres partenaires pendant un entraînement.
S’il est moins avancé dans son apprentissage, nous lui donnerons des conseils pour améliorer son geste; et réciproquement nous apprendrons toujours du maître et des plus gradés.

En conclusion, il faut toujours combattre sa paresse naturelle et se donner des coups de pied au c… pour aller s’entraîner. 
C’est (parfois / souvent / toujours) difficile d’arracher son corps du canapé pour prendre son sac et partir suer comme un damné – voire comme un danné. Mais la récompense est toujours là au final, quand on sort de la douche, une satisfaction profonde nous submerge.

Parade chassée

Alors voila, ce projet de démo de Karaté Contact m’a permis de réunir mes 2 passions : la réalisation audiovisuelle et les arts martiaux.

Heureux de l’avoir terminé et de le publier en ce jour de fête nationale.

Alors si vous cherchez un club de karaté sur Toulouse sud avec une bonne ambiance, venez faire un tour chez nous pour essayer : Club de karaté de Ramonville.